09 septembre 2020

L'automne 2020 : vers la « remobilisation » des bénévoles dans les organisations en sport et en loisir

Plusieurs changements importants sont observables dans les habitudes de bénévolat dans les organisations en sport et en loisir, d’autant plus avec la pandémie de la COVID-19.

En effet, les organisations consultées (158 + 293 sondage Regroupement Loisir Sport du Québec) par Sport et Loisir de l'île de Montréal (SLIM) en avril dernier ont signifié une perte de l’engagement et de l'expertise bénévole existant, ainsi qu’un défi majeur sur lequel il faut se pencher, soit le recrutement et la mobilisation de bénévoles. Dans le contexte actuel, les organisations doivent être attractives, entre autres, pour agir sur les craintes de plusieurs personnes en matière de sécurité sanitaire. À ces efforts d'attractivité s'ajoutent d’autres enjeux (ex. : mise à pied, capacité financière, etc.) selon les réalités des organisations. Dans cet esprit, tous s'entendent pour affirmer que l'entraide, la collaboration et la réflexion collective seraient bénéfiques pour toutes les organisations en sport et en loisir.

Au cours des prochains mois, SLIM vous proposera des pistes de solutions et des possibilités de collaboration sur les défis entourant le bénévolat sur l'île de Montréal. La première piste de réflexion que SLIM suggère : Comment être attractif, se distinguer ?

D’ici là, voici un portrait synthèse sur l'engagement bénévole en loisir et en culture et ses différents paramètres.

Région de Montréal

Au Québec

La culture et les loisirs sont le second secteur d’engagement bénévole en nombre de bénévoles, soit 32 %, alors que la santé et services sociaux représentent 34 %.

La culture et les loisirs sont le premier secteur où l’on retrouve le plus de bénévoles, soit 37 %.

Plus spécifiquement au Québec, les 18-34 ans font du bénévolat pour l’organisation d’événements (1er rang au Québec).

51 % des bénévoles sont issus de la tranche d'âge des 18-44 ans contre 49 % pour les 45- 65 ans.

Tous groupes d’âges confondus, les bénévoles s’engagent seul•e•s (74 %).

53 % des bénévoles, tous groupes d’âges confondus, font du bénévolat de une à 10 heures par mois, alors que 24 % s'engage de 11 à 30 heures par mois.

Plus spécifiquement à Montréal, 55 % des bénévoles de 18-34 ans font du bénévolat de une à 10 heures par mois, alors que 24 % le font de 10 à 31 heures par mois.

Les 18-44 ans représentent 40 % au Québec et les 45- 65 ans 60 %.

Tous groupes d’âges confondus, les bénévoles s’engagent seul•e•s (71 %).

32 % des bénévoles font du bénévolat de 1 à 10 heures par mois, alors que 42 % le font de 11 à 30 heures par mois.

L’organisation d’événements (26%) et la participation à un conseil d’administration (20%) regroupent 46 % de l'engagement.

L’organisation d’événements (27%) et la participation à un conseil d’administration (22%) regroupent 49 % de l'engagement.

La scolarité des bénévoles :

  • 49 % sont en provenance du milieu universitaire
  • 26 % sont en provenance des cégeps
  • 25 % des écoles primaires et secondaires

La scolarité des bénévoles :

  • 39 % sont en provenance du milieu universitaire
  • 26 % sont en provenance des cégeps
  • 35 % des écoles primaires et secondaires

En rafale :

Le plaisir, l’adhésion à une cause, la socialisation et le sentiment d’appartenance demeurent les principaux motifs de l’engagement bénévole au Québec.

Un engouement récent pour l’engagement bénévole local s'est fait sentir grâce à la plateforme www.jebenevole.ca.

Les deux grands freins à l'engagement bénévole sont : le manque de temps (46 % des répondants) et l'impossibilité de prendre des engagements à long terme (21 % des répondants), tous groupes d’âges confondus.

Vous souhaitez améliorer vos pratiques en matière de gestion des bénévoles ? SLIM offre un programme d’accompagnement en bénévolat souple et efficace à travers différentes formules adaptées à vos besoins.