01 mars 2019

Capsule préparation mentale #8 : La confiance en soi

Saviez-vous que...

  • La confiance en soi a un impact direct sur la performance.
  • La confiance en soi se travaille comme un muscle. Il faut la travailler régulièrement pour avoir un bon niveau de confiance.
  • Contrairement à ce que l’on pourrait penser, on peut se servir de nos erreurs et de nos échecs pour renforcer la confiance en soi.

En savoir plus sur la confiance en soi

Ne pas avoir confiance en soi, c’est ne pas croire en ses propres capacités à réussir et se focaliser sur ses faiblesses plus que sur ses forces. Cela n’aide pas à la réalisation de performance car ces pensées négatives peuvent causer du stress, un manque de concentration ou de motivation.

Avoir une confiance trop grande, démesurée par rapport à ses capacités réelles n’est pas plus utile à la performance. Les sportifs qui ont cette confiance en soi démesurée ne pensent pas devoir travailler, ni se préparer pour performer ce qui peut provoquer une baisse des performances.

Le bon niveau de confiance permet de maintenir une bonne motivation puisque l’on croit en ses propres capacités à réussir. De plus, avoir confiance en soi permet de bien réagir face aux erreurs, de rester concentré car on sait qu’on a les capacités pour y arriver malgré des difficultés.

La confiance en soi de construit avec les expériences que l’on vit. Les succès et victoires permettent de booster la confiance, mais les échecs et défaites également si on s’en sert pour apprendre et en tirer leçon. Michael Jordan : « J’ai raté plus de 9000 tirs dans ma carrière. J’ai perdu près de 300 matchs. 26 fois, on m’a fait confiance pour prendre le tir de la victoire et j’ai raté. » « J’ai échoué encore et encore et encore dans ma vie. Et c’est pourquoi je réussis. »

La confiance en soi se travaille tout comme un muscle ! La préparation mentale propose des outils permettant de renforcer la confiance comme par exemple le discours interne, l’imagerie mentale.

Trucs pratiques

  • Prends le temps de te remémorer un événement sportif marquant que tu as vécu et de noter en quoi cette expérience te donne confiance en toi
  • A l’entrainement comme en compétition, n’hésites pas à te parler positivement, à t’encourager !

Sources pour aller plus loin dans votre réflexion

Psychologie du sport, 2ème édition, Richard H. Cox, 2013
Sport Psychology-Performance Enhancement, Performance Inhibition, Individuals and teams- Nicholas T. Gallucci, 2014

Capsule réalisée par : Margot Chignac, préparatrice mentale

En partenariat avec :