28 février 2019

CAPSULE - Nutrition #4 : Collation pré-compétition

Saviez-vous que...

Le corps est une machine exceptionnelle qui fonctionne mieux lorsqu'on lui donne du carburant! Évitez de manger avant de faire un effort d’intensité élevée ne fera que diminuer votre performance.

En savoir plus sur la collation pré-compétition

Planifier son alimentation avant la compétition peut être tout un casse-tête, mais peu importe votre sport, les mêmes conseils généraux s'appliquent:

  • Pour avoir suffisamment d'énergie et lorsque votre dernier repas est loin: prendre une collation riche en glucides mais faible en protéines et en gras, environ 1 heure avant l'effort.
  • Privilégiez ces aliments: les fruits (frais, en compote ou séchés) et jus de fruits, les barres tendres, les muffins et galettes faibles en gras, le pain et les céréales et le yogourt.

Malgré la saison hivernale, l'hydratation reste un élément clé. Le fait d'être déshydraté peut diminuer vos performances lors de vos compétitions et vous pouvez ressentir des maux de tête, des palpitations, des crampes musculaires ou une sensation de soif plus ou moins intense. N’attendez surtout pas que ces signes se manifestent avant de vous hydrater et tenter de boire au moins 2 tasses (500ml) de liquide dans les 2 heures qui précèdent la compétition. L'eau, le lait ou les boissons végétales, le jus et les bouillons en font partie.

Pour aller plus loin dans votre réflexion

L’alimentation des athlètes qui s’entraînent : Les glucides – de bons aliments

Capsule réalisée par : Ariane Lavigne, nutritionniste du sport

En partenariat avec :