Camps de jour

Les camps de jour, un service essentiel !

Depuis le début de la pandémie, les camps de jour se sont sans cesse renouvelés afin de répondre aux besoins des parents et des jeunes participant·e·s tout en respectant les nombreuses contraintes.

Réalisé tous les deux ans, l’objectif de ce recensement est de colliger les données probantes (animateur·trice·s, salaires, maternelle 4 ans, etc.) afin de faire des représentations, de développer des outils de façon appropriée et de mettre en valeur l'importance des camps de jour sur le territoire montréalais. Grâce à ces données, un portrait spécifique à la région de Montréal sur la situation des camps de jour sera réalisé.

Il est possible de constater l’importance et la pertinence des informations tirées du précédent recensement en consultant les dernières données panquébécoises sur les camps.

Le recensement 2021 est clos. Un bilan des données sera réalisé au cours de l'automne 2021.

.

Webinaire - Pour des camps de jour sécuritaires

En partenariat avec la direction régionale de santé publique (DRSP) de Montréal, SLIM a tenu un webinaire d'information, le 17 juin 2021, afin que tout gestionnaire de camp de jour puisse mettre en place des mesures de sécurité adéquates pour la saison estivale.

Les quatre grands thèmes suivants ont été abordés :

  • Mesures de protection de base
  • Gestion des cas contacts et contrôle des éclosions
  • Soins à prodiguer
  • Organisation des camps

Vous pouvez visionner le webinaire complet

gestion des équipements de protection individuels (EPI)

Voici les dernières informations concernant la gestion des EPI pour la saison estivale 2021 selon la catégorie de camp.

Camps privés

  • Approvisionnement par le camp

Organismes communautaires (pour les camps de jour communautaires en SSS)

  • Pour les camps SSS non admis au PSOC : Communiquer avec le responsable de votre CIUSSS (voir les coordonnées, en cliquant ici)
  • Pour les camps SSS admis au PSOC: Faire votre demande à l'adresse suivante : soutien.epi-oc.ccsmtl@ssss.gouv.qc.ca
  • Vous ne savez pas dans quelle catégorie votre organisme se situe, veuillez communiquer à l'adresse suivante :soutien.epi-oc.ccsmtl@ssss.gouv.qc.ca
  • La prochaine distribution est le 9 juillet 2021. Les organismes ont jusqu'au 2 juillet pour passer leur commande. À partir du 9 juillet les camps communautaires devront s'approvisionner en ÉPI par leurs propres moyens

Camps municipaux

Questions & Réponses

Télécharger la version française

Télécharger la version anglaise


1.1.Doit-on mettre les jeunes de même famille dans le même groupe?
  • Oui, les jeunes d’une même famille auraient avantage à être regroupés lorsque possible et, avec l’accord des parents.
1.2.Est-ce que les enfants peuvent fréquenter différents camps au cours de l’été?
  • Oui, un enfant peut fréquenter plus d'un camp de jour pendant l’été.
  • Il est par contre important de privilégier des groupes-bulles stables (enfants-moniteur) au courant d’une même semaine
2.1.Si un enfant présente des symptômes lors de son séjour dans un camp, doit-on aviser la DRSP?
  • Vous devez avisez la DRSP seulement pour les cas positifs ou encore pour toute situation particulière qui pourrait compromettre la sécurité du camp. Il n’est pas nécessaire de nous aviser lorsqu’un enfant a des symptômes ou encore s’il est en attente d’un résultat de test.
3.1.Comment se procurer le matériel de protection pour les employés?
  • Camps privés :
    - Approvisionnement par le camp
  • Organismes communautaires :
    Pour les camps de jour communautaires en santé et services sociaux (SSS) :
    -Pour les camps SSS non admis au Programme de soutien aux organismes communautaires (PSOC) : communiquer avec le responsable de votre CIUSSS.
    -Pour les camps SSS admis au PSOC : faire votre demande à l'adresse suivante: soutien.epi-oc.ccsmtl@ssss.gouv.qc.ca
    Important
    La prochaine distribution est prévue pour le 9 juillet. Les organismes communautaires auront jusqu'au 2 juillet pour passer leur commande. À partir du 9 juillet, les camps communautaires devront s'approvisionner en équipements de protection individuelle par leurs propres moyens.

-Vous ne savez pas dans quelle catégorie votre organisme se situe? Veuillez communiquer à l'adresse suivante : soutien.epi-oc.ccsmtl@ssss.gouv.qc.ca

  • Camps municipaux :
    - Nous sommes toujours en attente des consignes à vous communiquer.
4.1.Les camps doivent-ils envoyer à la DRSP une copie du protocole de gestion de cas qui a été mis en place et approuvé par notre établissement universitaire?
  • Non
4.2.Existe-t-il des méthodes de dépistage autorisées qui ne requièrent pas un prélèvement nasal?
  • Oui, le test par gargarisme. Pour connaître les cliniques qui font le dépistage par gargarisme, consultez le Portail Santé Montréal.
5.1.Avez-vous un document type que le camp peut envoyer aux parents pour les informer sur les mesures à prendre en cas de symptômes, isolement, cas contact?
  • Une lettre de la DRSP vous sera transmise dès que possible. Nous vous inviterons à la transmettre aux parents des participants. Cette lettre sera également traduite en anglais. + De l’information est disponible à divers endroits sur le Portail Santé Montréal.
5.2.Est-ce que les duos de deux groupes sont permis? Doivent-ils quand-même garder le 2 mètres entre le duo de deux groupes-bulles?
  • Deux groupes peuvent former un duo stable tout en gardant une distanciation de 2 mètres en tout temps entre les groupes. Le duo devrait être le même pour l’été ou la semaine (stable dans le temps) – Guide ACQ point 1.3.2 page 7.
5.3.Est-ce que les recommandations par rapport à l'utilisation des transports en commun sont susceptibles de changer?
  • Les gestionnaires de camps peuvent consulter régulièrement le site de la Société de transport de Montréal (STM), de manière à rester informés advenant un changement de mesure au cours de l’été ou de l’automne.
  • Les informations sur le ratio accompagnateurs/jeunes y sont aussi indiquées

5.4. Est-ce que l’arrondissement nous fournira de l’affichage encore une fois cette année (y compris les pastilles pour le marquage au sol)?

  • Les camps de jour municipaux doivent se référer au responsable du dossier camp de jour de leur arrondissement.

5.5.Quel type de matériel puis-je utiliser pour les activités? + En raison du faible risque de contamination par contact indirect, il est possible de partager du matériel entre les participants (ex. : frisbee, ballon).

  • Il est tout de même recommandé de:

- désinfecter, autant que possible, le matériel utilisé qui serait partagé entre les personnes, avant et après l’activité.

- se laver les mains avec de l’eau et au savon pendant au moins 20 secondes, ou de se désinfecter les mains avec une solution hydroalcoolique, avant et après l’activité au cours de laquelle du matériel aurait été partagé.

6.1.Lors de voyage à l’étranger, quelle quarantaine doit être respectée pour les enfants?
  • Si les enfants ont voyagé, ils doivent se conformer aux consignes pour les voyageurs décrites dans ce document : Consigne pour les voyageurs.
  • Si les enfants n’ont pas voyagé, ils peuvent se présenter dans votre milieu s’ils n’ont pas de symptômes de la COVID-19 et qu’ils n’ont pas reçu de consigne d’isolement.
6.2.Pour les colonies de vacances, les participants doivent fournir un résultat négatif d'un test de dépistage effectué 48 heures ou moins avant le début de leur séjour. Est-ce que la santé publique a prévu des mesures pour garantir que les résultats parviendraient aux clients dans les délais impartis?
  • Oui, les différents centres de dépistage ont reçu un communiqué les avisant de cette consigne pour les colonies de vacance. Ils ont été également avisés que les résultats sont demandés à l’intérieur de 48 h.
6.3.Certains jeunes passent d'une colonie de vacances à l'autre dans un délai de moins de 48 heures. Faire un test de dépistage dans cette brève fenêtre et obtenir un résultat à temps inquiète plusieurs parents. Ces enfants sont-ils exemptés de test de dépistage? Les colonies de vacances vont-elles pouvoir avoir accès à des moyens de dépister ces jeunes avant de les envoyer dans un autre camp?
  • L’ACQ recommande aux camps d’admettre les enfants asymptomatiques dans les camps et d’exercer une surveillance accrue des symptômes dans l’attente des résultats, advenant un délai dans l’obtention de celui-ci.
6.4.Si un jeune est incapable de passer un test de dépistage 48 heures avant son séjour dans une colonie de vacances, par exemple parce qu'il est en camping sauvage, pouvons-nous accepter un test de plus de 48 heures si le jeune est en isolement entre le test et le début du séjour à la colonie de vacances?
  • Même recommandation qu’à la question 6.3. L’enfant devra faire le test avant son entrée, mais pourra accéder au camp même s’il n’a pas reçu son résultat.
6.5.Est-ce que les consignes présentement en place dans les Centres de la petite enfance (CPE) et les écoles concernant le retour autorisé des jeunes pour des symptômes légers durant depuis plus de 24 heures (nez qui coule, nez bouché, etc.) sont également applicables dans les camps de jour?
  • En attente d’une validation concernant cette question.

Important
Il appartient aux gestionnaires d’informer les parents qu’ils doivent faire passer un test de dépistage à leurs enfants 48 heures avant l’intégration de leur camp. Les gestionnaires sont invités à consulter le site internet et le guide de l’ACQ pour plus de détails.

Mesures sanitaires en camps

Découlant du premier guide de relance des camps en contexte de COVID-19 diffusé au printemps 2020 par l'Association des camps du Québec, cette nouvelle version prend également appui sur les recommandations et les mesures phares de la Direction générale de la santé publique du Québec (DGSP), qui approuve les contenus.

La majorité des éléments étant identiques à l’année dernière, les modifications importantes concernent essentiellement le port du masque et du couvre-visage :

  • Le masque de procédure devra être porté en tout temps par les membres du personnel (à l’intérieur et à l’extérieur)
  • Le couvre-visage devra être porté par les enfants selon les consignes provenant du milieu scolaire (selon l’âge et la zone de couleur)
  • Les enfants d’un même groupe devront respecter une distance de 1 mètre entre eux

Guide de mesures COVID-19 pour les camps

Guide de relance des camps adaptés et spécialisés

1

1

Rappel des règles sanitaires à respecter

Coordination de la Table municipale des camps de jour municipaux de la Ville de Montréal

La Table des camps de jour municipaux de la Ville de Montréalréunit les porteurs du dossier des camps de jour des 19 arrondissements. Depuis mai 2016, SLIM agit à titre de coordonnateur de la Table. Ses principales tâches se résument ainsi :

  • Agir à titre de personne-ressource officielle de la Table ;
  • Organiser les principales activités de la Table (réunions, activités spéciales, événements, etc.) ;
  • Gérer les dossiers et assurer les liens avec les partenaires ;
  • Convoquer, animer et faire le compte-rendu de toutes les réunions et activités.

1

1

Cadre de référence pour les camps

En 2016, l’Association québécoise du loisir municipal (AQLM) et l’Association des camps du Québec (ACQ) ont lancé un programme de formation en ligne qui se décline en huit capsules pratiques permettant de maximiser la compréhension des balises du Cadre de références pour les camps de jour municipaux.
Pour mieux comprendre les objectifs poursuivis par le Cadre de référence, pourquoi et comment l’implanter dans votre ville ou municipalité, nous vous invitons à consulter la capsule d’introduction « Pourquoi et comment » qui se retrouve sur le site Internet de l’AQLM.

Consulter le Cadre de référence

Loisir culturel

Dans le cadre du Plan d’action gouvernemental en culture 2018-2023 (mesure 2), le ministère de la Culture et des Communications (MCC) a délégué à SLIM de nouvelles responsabilités en matière de loisir culturel. Le mandat se décline en quatre objectifs :

  1. Soutenir et favoriser le réseautage ainsi que la concertation ;
  2. Valoriser et reconnaître le bénévolat ;
  3. Soutenir la formation des intervenant(e)s locaux et régionaux ;
  4. Accompagner les intervenant(e)s du milieu en développant une expertise-conseil.

Annie Hudon Laroche – Centre culturel Georges-Vanier
Elsa Lavigne – AlterGo
Hanieh Ziaei – Centre culturel Georges Vanier
Julie Fournier – Direction des services à la clientèle de l’île de Montréal, ministère de la Culture et des Communications
Julie Laloire – Oxy-Jeunes
Luc Therrien – Centre de services scolaire de Montréal
Marie-Ève Courchesne – Service de la culture, Ville de Montréal
Suzanne Lemieux – Cégep de Saint-Laurent
Valérie Beaulieu – Culture Montréal
Josée Scott – Sport et Loisir de l’île de Montréal
Sylvie Lacasse - Sport et Loisir de l’île de Montréal
Santiago Risso - Sport et Loisir de l’île de Montréal

1

1

Portrait régional en loisir culturel

Pour atteindre ces objectifs, SLIM a réalisé, dans un premier temps, un portrait régional en loisir culturel visant à développer une meilleure compréhension de l’écosystème du loisir culturel montréalais.

L’élaboration du portrait s’appuie sur un processus consultatif. Le milieu associatif, municipal ainsi que celui de l’éducation ont été consultés afin d’obtenir une analyse représentative de l’île de Montréal.

1

1

Plan d’action régional en loisir culturel

Parallèlement au Portrait régional en loisir culturel, SLIM a également entrepris plusieurs actions concrètes :

Pour plus d’informations, veuillez communiquer avec notre chargé de projet en loisir culturel.

1

1

Secondaire en spectacle - Coordination régionale

Secondaire en spectacle (SES) est un programme parascolaire axé sur les arts de la scène qui fait la promotion du développement et de la pratique d’activités culturelles et artistiques auprès des élèves du secondaire. Né en 1994 à La Pocatière à l'initiative d'intervenants socioculturels du milieu, le programme représente ce que la jeunesse a de plus beau à offrir : talent, créativité, enthousiasme et dynamisme.

Sur l'Île de Montréal, ce sont près d'une quarantaine d'écoles secondaire qui participent au programme.

Pour tout savoir sur le programme Secondaire en spectacle, cliquez ici !

Pour plus d'informations, contactez-nous à l'adresse courriel suivante : ses@sportloisirmontreal.ca

1

1

Formation - Programme DAFA

Le Diplôme d'aptitude aux fonctions d'animateur (DAFA), une valeur sûre !

Lancé en 2009, le Programme DAFA a été élaboré par les organisations nationales de loisir, sous la responsabilité du Conseil québécois du loisir, dans le but de créer un standard collectif de formation en animation. Les formations offertes s’adressent aux animateurs, aux formateurs et aux gestionnaires qui oeuvrent dans l’animation en camps de jour, en loisir et en sport.

Tu es dynamique, responsable et créatif? Tu aimes les défis et travailler avec des enfants te passionne? Inscris-toi à la formation DAFA et acquiers les habiletés essentielles afin d’exercer adéquatement la fonction d’animateur en loisir!

Il y a plusieurs avantages à devenir animateur :

  • Découvrir un métier passionnant ;
  • Vivre une expérience significative ;
  • Se créer des souvenirs inoubliables ;
  • Plus encore!

En savoir plus !

Table montréalaise des intervenant·e·s socioculturel·e·s en milieu scolaire

SLIM a mis sur pied et coordonne la première Table entièrement dédiée aux intervenant·e·s en loisir scolaire de l’île de Montréal !

Les objectifs :

  • Échanger de façon récurrente sur des enjeux et des défis régionaux
  • Permettre le partage d'informations, d'idées et de ressources entre les intervenant·e·s (réseautage et concertation)
  • Favoriser le partage d'expertise et d'expérience
  • Promouvoir le rôle et l'importance du travail en loisir scolaire
  • Offrir des formations ou des conférences adaptées aux besoins et à la réalité terrain des intervenant·e·s
  • Faire connaître les services et les programmes de SLIM spécialement destinés aux écoles et dont les intervenant·e·s pourraient bénéficier.

La troisième rencontre de la Table montréalaise des intervenant·e·s socioculturel·le·s en milieu scolaire aura lieu le 22 septembre 2021. Vous souhaitez y participer ? Incrivez-vous dès maintenant !

Inscription

Pour plus d'informations, contactez-nous par courriel en cliquant ici.