École en plein air

Accueil

Un service d'accompagnement sur mesure

Le service d'accompagnement École en plein air est un programme propulsé par Sport et Loisir de l’île de Montréal (SLIM) et soutenu financièrement par le ministère de l’Éducation et Kino-Québec. Il s’adresse aux établissements d'enseignement public de niveau primaire (3e cycle seulement), secondaire et collégial de l'île de Montréal pour la réalisation de projets de plein air.


Repousser les murs de la classe pour enseigner en nature est possible grâce au service d’accompagnement École en plein air !

Col 1 content area

Col 2 content area

Enseigner en plein air, c'est possible !

Destiné aux intervenant·e·s en milieu scolaire d'établissements primaires, secondaires et collégiales, École en plein air poursuit six grands objectifs tous orientés à augmenter les opportunités de pratique du plein air des jeunes et ainsi contribuer à leur bien-être et à leur réussite scolaire.

  1. Valoriser la pratique de plein air de proximité et la découverte des sites de pratique de plein air sur l’île de Montréal 
  2. Encourager la pratique d’activités de plein air d’automne, d’hiver et de printemps 
  3. Soutenir la mise en œuvre d’activités favorisant la pratique régulière d’activités physiques en contact avec la nature
  4. Soutenir l’acquisition de matériel durable de plein air
  5. Faciliter le partage de documents pédagogiques, d’outils pratiques et de matériel de plein air grâce à la création d’un réseau montréalais du plein air en contexte scolaire
  6. Développer les compétences nécessaires permettant l’apprentissage scolaire à l’extérieur

Les établissements participants, pour bénéficier du service et atteindre ses objectifs, doivent développer des projets s'inscrivant dans la mise en place de centres de prêt d’équipements de plein air au sein de leur milieu scolaire ou l’élaboration d'une programmation annuelle de plein air pour les élèves.

Concrètement, École en plein air développe les compétences en plein air des jeunes, lutte contre le déficit nature et permet aux élèves d’en apprendre davantage sur le plein air.

Col 1 content area

Col 2 content area

Des expert·e·s pour vous guider


Les participant·e·s à École en plein air ont l'opportunité d'être jumelé·e·s à une personne mentore ayant le mandat de partager leurs expériences antérieures, offrir des conseils, guider vers des ressources adéquates, participer à des sorties de plein air ou tout simplement favoriser la réflexion et les échanges d’idées.

Nous sommes continuellement à la recherche de mentor·e·s qui souhaitent s'engager pour accompagner les porteurs·euses de projets d'École en plein air !

Vous êtes intéressé·e·s à joindre notre équipe de mentor·e·s ? Conmmuniquez avec nous par courriel, à l'adresse :

pleinair@sportloisirmontreal.ca

.

Équipe de mentor·e·s :

Détenteur d’un certificat de premier cycle en formation au plein air de l’Université du Québec à Montréal, M. Morin a été membre du comité organisateur et responsable de la logistique durant 3 ans du Raid Mahikan des Monts Groulx, une course très prisée à la carte et boussole de trois jours et trois nuits. Il a également été membre du conseil d’établissement de l’école Calixa-Lavallée durant 11 ans, dont 9 ans à titre de président. Il cumule de nombreuses années de scoutisme et de pratique du plein air qui l’ont amené à mettre sur pied et animer un club de plein air à l’école Calixa-Lavallée durant plusieurs années. Toutes ces expériences font de lui une personne dévouée et motivée à accompagner les écoles dans le milieu du plein air.

Éducateur physique enseignant à l’école secondaire Sophie-Barat depuis 28 années, M. Laforest aime particulièrement donner des formations pratiques sur le terrain. Il a eu la chance de côtoyer des mentors exceptionnels dans sa vie professionnelle et personnelle. À son tour, il transmet maintenant sa passion du plein air depuis plusieurs années. Il a créé son programme de plein air et il a notamment contribué à la formation de 56 stagiaires ainsi qu’à l’écriture du manuel « Enseigner le plein air c’est dans ma nature “avec Richard Héneault. Son but est d’aider les enseignants à bâtir leur programme de plein air pour faire l’école d’une autre manière. Il a aussi eu la chance d’être un des guides qui enseigne la formation des guides en tourisme d’aventure du Cégep Saint-Laurent. Il croit beaucoup au potentiel des longues expéditions et c’est ce qu’il adore faire vivre à ses élèves.

Détentrice de diplômes en arts et en écologie, Anne-Frédérique allie ses deux passions dans le cadre de ses fonctions chez GUEPE. En tant qu’éducatrice-naturaliste senior, elle participe à l’animation et l’élaboration des activités d’éducation relative à l’environnement et au plein air pour tous les publics, et ce, depuis 6 ans. Elle a activement participé au développement de trousses éducatives d’enseignement des sciences à l’extérieur pour des écoles de Montréal, ainsi que des audioguides Projet Le Tour permettant au grand public de découvrir les parcs urbains de manière autonome. En plus, comme conceptrice graphique chez GUEPE, elle contribue à l’élaboration de nouveaux outils et à la conception de matériel (traditionnel et numérique) dans le but de soutenir la mission de l’organisme. Anne-Frédérique est motivée par l’éducation et la sensibilisation à l’environnement. Rapprocher les gens de la nature, même en milieu urbain, est une de ses priorités.

Madelinot d’origine et géographe de formation, M. Leblanc est le fondateur et directeur général de Face aux vents, un organisme dont la vocation est l’accompagnement et l’organisation d’activité de plein air pour une clientèle suivie en santé mentale. Il intervient principalement auprès de jeunes de 15-25 ans vivant avec un trouble de santé mentale. En plus de ces fonctions, il est aussi guide professionnel en tourisme d’aventure depuis 13 ans. Il a notamment guidé à l’international avec Karavaniers, principalement en haute altitude (6 000 m) lors de ses 8 premières années de guide. En tant que membre de l’Association Canadienne des Guides de Montagne (ACMG), il a guidé plusieurs expéditions en Amérique du Sud et Amérique latine, en Asie et au Groenland. Il a été récipiendaire du prix Sylvie Marois remis par Aventure Écotourisme Québec (AEQ) qui récompense les compétences et la contribution à faire valoir le tourisme d’aventure comme un secteur d’activité où il fait bon travailler et se développer. Ces diverses expériences l’amènent aujourd’hui à être ambassadeur pour Arc’teryx, consultant en formation pour Rando Québec et assistant de cours à l’Université du Québec à Chicoutimi.

Enseignant en éducation physique à l’école Pie-XII, M. Ethier a une expérience de 12 ans en enseignement et en animation. Un de ses désirs profonds est de transmettre sa passion pour le vélo à ses élèves. En 2017, son école a fait le choix d’investir dans une flotte de vélo pour ses élèves et il est naturellement devenu le porteur du projet. En tant qu’équipe d’éducation physique, l’objectif principal du projet était de transmettre les valeurs d’autonomie et de liberté aux élèves. Afin d’améliorer ce projet, M. Ethier a développé un partenariat avec Vélo Québec en participant au projet ‘’Cycliste Averti’’, un programme qui apprend aux élèves de 5e et 6e année à se déplacer à vélo de façon sécuritaire et autonome. Ce projet n’a fait que décupler son envie de transmettre ses connaissances ce qui l’incite aujourd’hui à devenir mentor auprès d’autres enseignants pour partager son expérience en production d’un programme cycliste. En tant que mentor, il aborde de nombreux sujets tels que le choix de vélo, le choix des accessoires, la mécanique-vélo, la planification des éducatifs à l’intérieur et à l’extérieur et la sécurité.

Louis Laroche possède une double formation en géographie et en enseignement préscolaire et primaire. Il enseigne depuis plus de 20 ans au primaire dans la région de Montréal et offre depuis plusieurs années des ateliers de formation pour les enseignants, principalement en mathématiques et en science et technologie. Depuis toujours, il favorise une approche concrète. Il a ainsi développé ses propres outils et méthodes en s’inspirant de la vie quotidienne, des recherches en pédagogie et des pratiques gagnantes des pédagogues du Québec, comme d’ailleurs dans le monde. Il s’est rendu en Bolivie, en Suisse, en France et en Pologne pour partager son savoir-faire. M. Laroche est d’ailleurs l’auteur de ‘’Enseigner, c’est génial !’’, un ouvrage paru en 2017. Il a aussi créé son propre site internet intitulé ‘’Apprendre autrement’’ où il transmet ses connaissances et ses conseils et où il divulgue ses inspirations. En 2011, il a reçu le Prix du premier ministre pour l’excellence dans l’enseignement*.
*Référence : http://www.apprendre-autrement-mtl.com/la-classe/

M. Gougoux a développé au cours des années une passion et une expertise pour l’organisation de sorties en plein air pour les élèves des différentes écoles où il a enseigné. Lors de ses débuts, il a initié ses élèves de l’école Saint-Henri ou de Pointe-Saint-Charles à la pratique du camping d’hiver, de randonnées cyclistes, de ski nordique ou de trekking. Sa réputation le précédant, il a été recruté par le cégep André-Laurendeau où il a enseigné à 18 groupes d’étudiants par année en moyenne durant plus de 25 ans. Il a contribué à l’acquisition par le cégep d’équipements techniques de plein air de haute qualité. En plus de donner des cours de plein air, il a organisé des dizaines de voyages en haute montagne avec ses étudiants ou avec des particuliers durant sa carrière. Heureux retraité, M. Gougoux continue de voyager et il s’implique auprès des immigrants et des réfugiés de Saint-Jérôme, à qui il fait découvrir les activités de plein air en collaboration avec l’organisme Le Coffret. Il est aussi président et membre fondateur du Club de plein air Ste-Agathe.

Guide d’aventure depuis près de 20 ans, Mme Bastien est enseignante et coordonnatrice de l’Attestation d’étude collégiale et guide en tourisme d’aventure du cégep de Saint-Laurent. Elle est aussi instructeur de premiers soins en régions isolées pour Sirius MedX, monitrice de canot pour Canot Kayak Québec, formatrice en randonnée pédestre (Rando Québec), monitrice Sans trace (Sans trace Canada), en plus de détenir sa reconnaissance professionnelle du Conseil Québécois des Ressources Humaines en Tourisme (CQRHT) et d’être certifiée par l’Association Canadienne des Guides de Montagne (ACMG), comme instructeur du programme de Guide de longue randonnée. Elle défend la professionnalisation du métier de guide comme cofondatrice et présidente de l’Association des Guides Professionnels en Tourisme d’Aventure (AGPTA) depuis 2012. Elle a obtenu en 2005 le prix convoité de Guide de l’année remis par Aventure Écotourisme Québec (AEQ)*.
*Référence : https://www.rcbastien.com/

Mélissa est détentrice d'une maîtrise en sciences biologiques de l'Université de Montréal, spécialisée en écologie aquatique et elle nage dans le milieu de l'interprétation de la nature depuis plus de 15 ans. Avec l'équipe de GUEPE depuis 2012, elle a d'abord été éducatrice-naturaliste « tout-terrain » passant de l'animation d'ateliers en classe aux sorties éducatives, à plusieurs années d'animation et de coordination de camps. Elle est maintenant responsable de plusieurs projets et siège sur différents comités de concertation autant dans le milieu communautaire que scientifique. Son rôle chez GUEPE l'amène à réfléchir avec l'équipe à des nouvelles façons de mener à bien la mission de l'organisme soit de rapprocher les gens de la nature afin de mieux vivre en harmonie avec leur environnement. Les projets qui naissent du travail de l'équipe et des différents partenariats qu'elle développe sont diversifiés et comprennent notamment des audioguides, des trousses pédagogiques, des guides, du matériel d'interprétation et des scénarios d'activités. Pour Mélissa, travailler chez GUEPE, c'est contribuer à la conservation de la nature en mettant les gens en contact directement avec celle-ci. Et le meilleur moyen de le faire, c'est par des activités éducatives en plein air!

1

1

Détentrice d’un baccalauréat en kinésiologie, Camille est impliquée dans le domaine du sport, loisirs et du plein air à plusieurs niveaux. Au travers des années, elle a accumulé de l’expérience en animation dans les camps de jour en escalade et multisports ainsi qu’en tant qu’entraineuse de ski de fond du niveau initiation au compétitif. Camille a participé à la mise sur pied du projet Parcours Gouin en collaboration avec l’organisme GUEPE et la ville de Montréal. Ancienne athlète en ski de fond, elle continue de s’impliquer dans des comités pour le développement des filles et femmes en activité physique et dans l’encadrement d’activités sportives. Elle veut maintenant transmettre sa passion aux autres et les accompagner dans la mise en place de projets à long terme!

Touche à tout et de nature curieuse, Amelia a de l'énergie à revendre! Le plein air et le sport sont entrés dans sa vie à l'adolescence et depuis, les expériences se sont cumulées dans le domaine. Instructeur de survie en forêt, cartes et boussoles, et cours de leadership par l'aventure. Guide dans l'ouest canadien et au Yukon dans diverses disciplines: canot d'eau vive, vélo de montagne, randonnée, longues expéditions (15 à 30jours), elle a également été coach de biathlon (ski patin et tir à la carabine) pendant plus de 5ans et biathlète pendant plus de 10. Au niveau académique, après avoir fini un BAC en Psychoéducation et exercé dans le domaine, l'envie de revenir vers le plein air et l'aventure se faisait sentir. Amelia est donc retournée à l'UQAM faire le DESS en Intervention plein air avec les meilleurs profs qui soient! Un projet d'initiation au plein air et aux sports dehors a germé et un programme pour les enfants 0-5 ans et leurs parents a été créé dans Verdun, ainsi qu'une bibliothèque de prêt de matériel pour les tout-petits. Le projet roule encore, mais sans Amelia.


Aujourd'hui Amelia est céramiste et chargée de projet là où les valeurs et les défis sont au rendez-vous, aucunement carriériste, elle se promène d'un projet à l'autre avec plaisir pour la vie et les gens.

Échanger pour avancer

1

École en plein air permet à toutes et tous les participant·e·s d'avoir accès à une communauté de pratique active et motivée. Formée de l'ensemble des participant·e·s de la cohorte, cette communauté permet de partager les expériences, d’échanger sur les meilleures pratiques et d’assister à des ateliers spécialement développés pour la cohorte.

Enrichir sa pratique

1


La participation à École en plein air permet aux intervenant·e·s de prendre part à plusieurs formations techniques dans le domaine du plein air, misant sur l’acquisition de compétences et connaissances et l’enrichissement de leur pratique.

Soutenir des initiatives et augmenter l’accessibilité pour les jeunes

1


Le soutien financier offert par SLIM dans le cadre d'École en plein air permet d’augmenter l’accessibilité aux activités de plein air chez les jeunes des écoles participantes. De plus, les intervenant·e·s bénéficient d'un accompagnement sous forme de service-conseil durant tout le développement de leur projet.

h


Appel de projets 2022

Le prochain appel de projets du SAEPA aura lieu au printemps/été 2022

Vous êtes intéressé·e à déposer un projet, manifestez votre intérêt en remplissant ce court formulaire.
Nous vous informerons dès que le nouvel appel à projet est ouvert.

Le SAEPA soutient le milieu scolaire par le biais de projets devant inclure l’élaboration de programmes annuels de plein air pour les élèves et/ou le prêt d’équipements de plein air au sein des établissements d'enseignement.

Le programme annuel de plein air scolaire doit jumeler au moins deux des éléments suivants :

  • Offrir aux élèves une concentration ou option plein air ;
  • Enseignement d’activités de plein air lors des cours d’éducation physique et à la santé ;
  • Enseignement ou co-enseignement en plein air – classe nature ;
  • Activités parascolaires de plein air – club de plein air ;
  • Programmation d’activités de plein air au service de garde ;
  • Offrir des sorties de plein air lors des journées pédagogiques.

La mise à disposition d’équipement de plein air doit intégrer un minimum de deux des éléments suivants :

  • Offrir gratuitement le matériel aux étudiantes et aux étudiants, et ce, dans divers cours ou services de l’établissement d’enseignement ;
  • Mettre sur pied un système de prêt de l’équipement à l’extérieur des heures de classe et qui s’appuie sur un système et des outils de gestion validés ;
  • Planifier l’achat d’équipement de diverses disciplines de plein air en quantité suffisante pour une classe minimalement ;
  • Avoir l’espace nécessaire pour entreposer l’équipement dans l’établissement d’enseignement ;
  • Si possible, offrir la location du matériel aux organisations externes et aux citoyennes et aux citoyens.

En plus d’obtenir l’aval de la direction, les projets doivent être portés par plus d’un membre de l’équipe-école. Les demandeurs peuvent être des enseignantes ou enseignants, des techniciennes et techniciens en loisir, des éducatrices et éducateurs en service de garde ou tout autre membre du personnel de l’école passionné de plein air.

1.1 services offerts

Les établissements d’enseignement sélectionnés seront accompagnés tout au long de l’année scolaire afin de peaufiner le projet déposé. Les responsables des projets doivent être disponibles pour participer à des rencontres de travail en groupe lors desquelles l’échéancier, le budget, la liste du matériel à acheter, etc. seront élaborés. Du travail individuel devra être effectué entre les rencontres afin de faire cheminer le projet.

Le SAEPA offre :

  • L’accès à une communauté (en personne ou virtuellement) d’enseignantes et enseignants, d'intervenantes et intervenants passionnés de plein air en démarrage de projet* ;
  • L’accès à des outils de planification et de développement de projet* ;
  • L’accès à une formation spécifique* ;
  • Des présentations d’experts* ;
  • De l’accompagnement de SLIM pour vous aider dans la réalisation de votre projet* ;
  • De l’accompagnement par une mentore ou un mentor issu du milieu scolaire et expérimenté en plein air* ;
  • De l’aide financière.

*Toutes les activités, ainsi que la documentation seront offertes en français seulement.
Ce service est une initiative de Sport et Loisir de l’île de Montréal et est rendu possible grâce à une contribution financière du Gouvernement du Québec.

1.2 objectifs
  • Accompagner les établissements d’enseignement afin qu’ils offrent minimalement quatre sorties de plein air par an pour les étudiantes et les étudiants comprenant au moins une sortie de plus de 24 heures ;
  • Favoriser la découverte des sites de pratique de plein air sur l’île de Montréal ;
  • Encourager la pratique d’activités de plein air d’automne, d’hiver et de printemps ;
  • Permettre le transfert d’apprentissages et de connaissances en lien avec des activités de plein air par le biais d’une formation, de mentorat et de réseautage ;
  • Soutenir l’acquisition de matériel durable de plein air ;
  • Faciliter le partage de documents pédagogiques, outils pratiques et matériel de plein air ;
  • Créer des activités favorisant la pratique régulière d’activités physiques en contact avec la nature.
1.2 DÉFINITION

Plein air : activité physique réalisée dans un but de déplacement à l’extérieur et pratiquée dans un rapport dynamique avec la nature. Elle est non motorisée, non compétitive et sans prélèvement. * Pour consulter la définition complète du plein air, cliquez ici!
Par exemple : ski de fond, raquette, cyclotourisme, vélo de montagne, randonnée pédestre, canot, etc.
* Les activités de cueillette, de chasse et de pêche ne sont pas admissibles à ce service.

Seuls les établissements d’enseignement publics de niveau primaire (3e cycle), secondaire et/ou collégial, situés dans la région administrative de Montréal sont admissibles à recevoir du soutien pour leur projet dans le cadre du service d’accompagnement École en plein air.

Note : Les projets déjà financés par le ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur ne sont pas admissibles, à l’exception du financement octroyé dans le cadre de la mesure 15023 – À l’école, on bouge au cube !

Le montant de l’aide financière pourra atteindre un maximum de 9 990 $ avant taxes. Les taxes sont à la charge de l’établissement d’enseignement.
La soumission d’un projet n’engage pas Sport et Loisir de l’île de Montréal à octroyer une aide financière quelconque ou la totalité du montant demandé.

3.1 DÉPENSES ADMISSIBLES
  • L’achat de matériel de plein air durable ;
  • L’achat de matériel de réparation et les frais de réparation du matériel de plein air (ces dépenses ne peuvent pas atteindre plus de 15 % de l'enveloppe globale du financement) ;
  • L’achat de matériel de rangement pour le centre de prêt (ces dépenses ne peuvent pas atteindre plus de 20 % de l'enveloppe globale du financement) ;
  • Les frais d’accès aux sites de pratique (ces dépenses ne peuvent pas atteindre plus de 25 % de l'enveloppe globale du financement) ;
  • Les dépenses liées au transport (ces dépenses ne peuvent pas atteindre plus de 25 % de l'enveloppe globale du financement) ;
  • Les dépenses liées aux salaires et aux charges sociales afin de développer le programme ou le centre de prêt (par exemple, libération des enseignantes et enseignants) ;
  • La promotion du centre de prêt (ces dépenses ne peuvent pas atteindre plus de 10 % de l'enveloppe globale du financement) ;
  • Les frais associés à de la formation (maximum admissible de 500 $).
3.2 DÉPENSES NON-ADMISSIBLES

Les dépenses suivantes ne sont pas admissibles et ne pourront être remboursées dans le cadre de l’aide financière :

  • Les taxes ;
  • Les frais de gestion administrative ou de fonctionnement de l’organisation ;
  • La nourriture et les breuvages ;
  • Les dépenses destinées exclusivement à un citoyen ou à un participant (ex : articles promotionnels, prix de participation, bourse, etc.) ;
  • Les frais engagés à l’extérieur de la période de réalisation du projet, soit l’année scolaire 2021-2022.

Les projets seront évalués par un comité de sélection selon les critères suivants (liste non-exhaustive) :

  • Motivation des porteurs à s’impliquer dans une démarche collaborative ;
  • Rejoint un ou plusieurs objectifs visés du service d’accompagnement École en plein air (plein air, hiver, pratique locale, sortie de plus de 24 heures, etc.) ;
  • Ratio d’élèves touchés par le projet ;
  • Fréquence des activités ;
  • Intégration du projet aux activités régulières de l’organisation ;
  • Accès facilité à du matériel de plein air, tant pour les élèves de l’établissement d’enseignement à différentes périodes de la journée que pour les membres de la communauté et ce, au coût le plus bas possible ;
  • Appui de la direction et de la commission scolaire (si applicable) dans le projet ;
  • Engagement de plusieurs acteurs dans l’atteinte d’un objectif commun ;
  • Solidité des porteurs et de leurs alliés ;
  • Participation financière de l’établissement d’enseignement ou d’un partenaire ;
  • Facilité de compréhension de la demande et clarté des résultats escomptés.
  • La demande sera évaluée par un comité qui s'appuiera, notamment, sur les orientations de SLIM quant au développement du plein air sur l’île de Montréal.

Un premier versement de 70 % sera versé suite à la réception de la part de SLIM de la lettre d’acceptation au Service d'accompagnement École en plein air et la remise de votre budget prévisionnel.

Le second versement de 30 % sera versé dans les 30 jours suivants la réception du bilan final. Sport et Loisir de l’île de Montréal se réserve le droit de différer ou d’annuler le ou les versements et d’exiger un remboursement si :

  • L’intervenant ne s’est pas engagé dans le processus participatif ;
  • Le projet n’est pas réalisé tel qu’indiqué dans la demande ou que les changements n’ont pas été approuvés au préalable ;
  • Il manque des pièces justificatives, qu’elles soient jugées non acceptables ou que les délais de transmission ne sont pas respectés.

*Les versements sont conditionnels en tout temps à la réception du financement accordé par le gouvernement du Québec à Sport et Loisir de l’île de Montréal et les délais de versement indiqués ci-dessus pourraient en être impactés.
Aucun versement ne peut être fait à un individu dans le cadre d’une aide financière.

Un modèle de bilan final sera fourni aux organisations soutenues. Celui-ci inclura notamment, mais pas seulement, un rapport d’activité, le budget réel, l’évaluation du service d’accompagnement, la documentation produite dans le cadre du service dont les actions de communications et les photos des activités réalisées et du matériel en action.

En soumettant un projet dans le cadre du service d’accompagnement École en plein air, l’organisation s’engage :

6.1 DÈS LE DÉPÔT DU PROJET
  • À être disponible pour la rencontre de démarrage en septembre 2020.
  • À autoriser Sport et Loisir de l’île de Montréal à transférer sa demande d’aide financière auprès d’une autre organisation susceptible de soutenir le projet ;
  • À s’assurer que le demandeur est dûment autorisé par son organisation à présenter une demande ;
  • À autoriser Sport et Loisir de l'île de Montréal à promouvoir le projet via ses outils de communication.
6.2 SI VOTRE DEMANDE D’ACCOMPAGNEMENT EST ACCEPTÉE
  • À respecter l’entente de visibilité ;
  • À participer activement aux activités organisées par Sport et Loisir de l’île de Montréal dans le cadre du service d’accompagnement École en plein air ;
  • À transmettre toute la documentation rédigée dans le cadre du service en lien avec la planification et la réalisation des sorties de plein air et à en libérer les droits à SLIM ;
  • À participer à l’évaluation du service ;
  • À s’engager à faire partie de la banque de ressources (partage d’expérience ou d’expertise, mentorat, etc.) pour les futures écoles soutenues ;
  • À respecter toutes les modalités exigées par Sport et Loisir de l’île de Montréal au moment du dépôt de la demande et après son acceptation ;
  • À aviser promptement Sport et Loisir de l’île de Montréal si pour une raison majeure, il était impossible de réaliser le projet tel qu’annoncé dans la demande.

Pour toute demande d’information ou question reliées au SAEPA, veuillez communiquer avec nous à l’adresse courriel suivante : pleinair@sportloisirmontreal.ca

Cohorte 2021-2022

Découvrez les différentes initiatives activées par les écoles accompagnées de la cohorte 2021-2022 !

Nom de l'école : École primaire Sainte-Lucie

Porteuses de projet : Catherine Tremblay-Lafrenière, enseignante en éducation physique et à la santé. Accompagnée de Catherine Lecompte et Catherine Legault

Le club de plein air de l’école Sainte-Lucie est formé d’élèves du 3e cycle. Ce club vise à vivre autrement à Montréal en faisant découvrir aux membres, les parcs à proximité de l’école. La randonnée pédestre, le vélo et le ski seront au cœur de notre club. Des sorties, loin de la ville, offriront des occasions de pratiquer les mêmes activités de plein air, mais dans des lieux différents afin de les comparer. Le projet tend également à créer une continuité avec l’école Louis-Joseph-Papineau (école secondaire du quartier). On y retrouve un club de plein air où les élèves pourront réinvestir leurs apprentissages.

Nom de l'école : École secondaire Calixa-Lavallée

Porteuse de projet : Lucille Buist, conseillère pédagogique

L’année scolaire 2020-2021 a permis la mise en place d’un Centre de prêt pour les élèves de l’école et la communauté. La création d’un club de plein air en 2021-2022 est notre plus grand défi. De belles réalisations nous attendent !

Nom de l'école : École primaire Cardinal-Léger

Porteuse de projet : Brigitte Lanthier, titulaire de classe

Les jeunes qui fréquentent l’école Cardinal-Léger vivent dans un quartier enclavé, en bordure de deux autoroutes et d’une carrière. Un pourcentage important des parents sont nés ailleurs qu’au Canada. Amener leurs enfants à pratiquer des sports de plein air au moins une fois aux deux semaines (particulièrement en hiver, saison mal-aimée !) contribuera, nous l’espérons, à faire bouger davantage toute la famille !

Au menu : randonnées, visite des parcs qui bordent l’école jusqu’au fleuve, découvertes en nature, carnet d’observation, activités de transition (marche jusqu’à l’école secondaire et jusqu’à la bibliothèque), sports de plein air, enseignement de certaines matières à l’extérieur, et plus encore !

Nom de l'école : École primaire Lanaudière

Porteur de projet : Louis Laroche, titulaire de classe

Le premier volet consiste à mettre en pratique l’école à l’extérieur au moins une journée et demie par mois. Les parcs environnants seront mis à contribution. À la fin de l’année, les élèves profiteront d’un séjour en forêt de quatre jours afin de vivre des activités pédagogiques (principalement en français et en science/techno) dans un cadre enchanteur, en plus de réaliser des activités sportives en plein air. Le second volet du projet prend la forme d’un club de plein air parascolaire destiné aux élèves du 3e cycle primaire de notre école. L’objectif premier est de proposer une gamme d’activités autopropulsées permettant aux jeunes de s’initier à certaines activités en plus de découvrir des sites de pratiques locaux et régionaux. Au programme : randonnée, raquette, survie en forêt, patinage sur glace, canot/kayak, corvée de nettoyage, spéléologie et plus encore.

Nom de l'école : École secondaire adapté à ta situation (SAS)

Porteuse de projet : Christine Drolet, psychoéducatrice

Ce programme est une initiative qui a vu le jour en pleine pandémie et qui est à sa 2e année d’implantation. Pour l’année 2021-22, cinq classes auront la chance d’y participer et de s’investir dans les choix et la réalisation des activités de nature et d’aventure. Les objectifs : favoriser le développement de l’autodétermination et augmenter l’engagement scolaire. Il s’insère au cursus scolaire habituel des élèves et propose quatre types d’activités : psychoéducatives, de nature et d’aventure, de gestion de projet et de renforcement et d’évaluation. Ce projet permet non seulement aux jeunes de mieux consolider leurs apprentissages scolaires, mais il permet aussi d’offrir des expériences inoubliables à des élèves qui n’auraient pas autrement accès à des expériences en contexte de nature et d’aventure. Sortir en nature pour prendre soin de sa santé mentale ; OUI ! Vivre des situations nouvelles et inconnues, OUI ! Créer et entretenir des contacts humains avec les autres ; OUI !

Nom de l'école : École alternative primaire et secondaire le Vitrail

Porteur de projet : Roger Robert, professeur d’éducation physique

Le programme École Dehors au Vitrail existe pour favoriser l’enseignement à l’extérieur. Par le biais de titulaires au primaire et d’enseignants au secondaire, les élèves sont appelés à vivre les apprentissages en interdisciplinarité lors des cours d’éducation physique. Les parents et certains organismes sportifs et culturels coopèrent aux ateliers qui se déroulent la plupart du temps dans les parcs autour de l’école. Activités sportives, observation de la faune et de la flore, orientation, arts plastiques en plein air et toponymie (histoire) sont quelques exemples d’activités planifiées dans l’année. Nos sorties mettent également l’emphase sur le transport actif (vélo et trottinette) et la citoyenneté écoresponsable.

Nom de l'école : École secondaire Marguerite-de-Lajemmerais

Porteur de projet : Christian Provost, enseignant en éducation physique et à la santé

Ce projet offrira la possibilité aux élèves de vivre de nouvelles expériences d’activité physique de plein air en milieu naturel. Il offrira un décloisonnement offrant la découverte de la vie en nature tout en favorisant la coopération, le sens des responsabilités, la maitrise et le dépassement de soi. Les élèves auront l’occasion de se préparer en se familiarisant avec les aspects techniques lors de situations d’apprentissage organisées dans les parcs urbains pour, par la suite, vivre l’activité en pleine nature (en montagne, sur un lac, sur une paroi naturelle d’escalade etc.). Le projet se déploiera sur deux ans :

Année scolaire 2020-2021 :

Mise sur pied d’un club de plein air, cours option plein air au premier cycle

Année scolaire 2021-2022 :

Cours option plein air au deuxième cycle, création d’un centre de prêts pour les élèves de l’école

Nom de l'école : École secondaire Monseigneur-Richard

Porteur de projet : Vincent-Thomas Maher, enseignant en éducation physique et à la santé

L’école souhaite être un leader en matière d’enseignement du plein air urbain sur l’île de Montréal. Le projet vise à poursuivre le développement de trois profils Plein air urbain pour les 1er, 2e et 3e secondaire et deux options en Plein air urbain pour les 4e et 5e secondaire. Grâce à ces nouveaux volets, les élèves ont la chance de vivre des situations d’apprentissages en plein air dans les alentours de l’école, dans les quartiers avoisinant l’école, ailleurs sur l’île de Montréal et même en région. La banque de matériel de l’école s’agrandit tranquillement, ce qui permet d’expérimenter de nouveaux moyens d’action et de faire vivre de nouvelles expériences aux élèves.

Nom de l'école : École primaire la Dauersière

Porteuse de projet : Karine Parent, enseignante en éducation physique et à la santé

Le projet a pour objectif d’initier les élèves à l’utilisation du vélo comme moyen facile et accessible pour faire de l’activité physique dans le quartier, en plein air, en famille et comme transport actif pour venir à l’école dans le but de diminuer l’achalandage de voitures autour de l’école. On veut aussi que nos élèves apprennent le Code de la route pour un déplacement sécuritaire et autonome dans le quartier.

Nom de l'école : École primaire Pie-XII

Porteur de projet : Kévin Éthier, enseignant en éducation physique et à la santé

Le projet a pour but de créer une classe extérieure pour favoriser l’apprentissage et la pratique du plein air urbain.

Nom de l'école : École primaire des Saules-Rieurs

Porteuses de projet : Kim Lavoie et Alexandra Maltais, enseignantes en éducation physique et à la santé

Nous avons développé au cours des 4 dernières années, une expertise en lien avec les activités de plein air (trottinette, vélo, enseignement en plein air, classe extérieure, jardin, ski de fond, raquette, patin…). Toutefois, nous aimerions exploiter davantage notre belle saison hivernale en proposant une activité qui est typiquement moins accessible à notre clientèle : le camping d’hiver.

Nous voulons bâtir l’expertise de nos élèves et nous permettre d’avoir le matériel nécessaire pour le faire de façon sécuritaire. Nous allons construire une séquence d’apprentissage évolutive pour répondant aux besoins d’élèves de niveaux différents et leur permettre de se sentir plus confortables sous zéro.

Nom de l'école : École secondaire La Dauversière

Porteur·euses·s de projet : Élaine Leith, conseillère pédagogique et Guillaume G. — Skelling, enseignant en éducation physique et à la santé

La classe extérieure, la pratique d’activités physiques extérieures et les promenades urbaines au cœur du profil mis sur pied cette année ont pour but de soutenir la pratique d’activité sportive, mais aussi l’utilisation des ressources du quartier pour faire vivre les apprentissages des autres cours. Pour cette première édition, quatre groupes d’étudiants ont déjà répondu positivement à l’appel. Que souhaitons-nous pour ces jeunes ? On souhaite qu’ils connaissent leur quartier et ses ressources, qu’ils développent des stratégies pour s’adapter au climat de Montréal, qu’ils apprennent à vivre des expériences collectives, qu’ils créent des liens avec d’autres élèves souvent issus d’une autre culture que la leur, qu’ils prennent plaisir à avoir un mode de vie sain et actif et finalement qu’ils développent un sentiment d’appartenance à leur milieu. L’équipe-école est déjà mobilisée pour la mise en œuvre de ce profil très prometteur.

Nom de l'école : École primaire Simone-Desjardins

Porteur de projet : François Lavallée, titulaire de classe

Actif pour une deuxième année à l’école, ce projet se divise en trois volets : l’enseignement des activités de plein air, l’enseignement en plein air et la migration vers une vision écologique et de développement durable. Situé dans un quartier multiethnique, ce projet a pour but de sensibiliser les familles issues de l’immigration aux différentes activités offertes dans leur communauté. Il faut savoir que peu d’entre elles pratiquent des activités en plein air, spécialement l’hiver. À l’aide de partenaires potentiels, tels que les cadets et la Ville de Montréal, des activités de plein air seront organisées au courant de l’année (ex. : camping hivernal). Finalement, 20 % des cours seront donnés à l’extérieur.

Nom de l'école : École primaire St-Fabien

Porteurs de projet : David Côté et Jennifer Laperle, enseignante en éducation physique et à la santé

Dès la maternelle et jusqu’à la 6e année, les enfants sont initiés à des activités en plein air selon les différentes saisons en utilisant les parcs environnants. Il y aura au moins une activité de randonnée par niveau avec une progression du niveau de difficulté. Plusieurs activités sportives d’hiver seront expérimentées comme la glisse, le ski de fond, le patin et la raquette. Il y aura aussi des activités de découverte dans le cadre du cours d’EPS pour favoriser le transport actif comme la trottinette et le vélo. Les élèves vivront également des apprentissages en lien avec l’orientation. De plus, les enseignants en éducation physique travaillent de concert avec les titulaires de classe afin que ces derniers développent des activités et des enseignements en nature. La mise en place du système de prêt d’équipement, en partenariat avec Loisirs Saint-Fabien, sera poursuivie afin de rendre accessible du matériel de plein air aux enfants et parents de la communauté.

Nom de l'école : École primaire St-Octave

Porteuses de projet : Maryse Bilodeau, titulaire de classe

À raison d’un après-midi par semaine, les élèves du 3e cycle vivront différentes activités plein air, autant sportives que pédagogiques et multidisciplinaires, en plus de pouvoir s’engager dans un projet communautaire (un peu à l’image des concentrations au secondaire). Ce groupe pourra entre autres découvrir de nouveaux sports ou techniques selon les saisons tout en développant leurs habiletés sociales.

Nom de l'école : École secondaire Lucien-Pagé

Porteur de projet : Dominique Balthazar, enseignante en éducation physique et à la santé

Cette option, à 4 périodes de 75 minutes par cycle de 9 jours, permet de développer l’autonomie, l’initiative et la coopération à travers diverses activités physiques intérieures et extérieures. SAP vise à responsabiliser l’élève et à développer sa conscience citoyenne en prenant part à des activités de bénévolat. L’option donnera l’opportunité de découvrir plusieurs activités physiques à travers l’île de Montréal.

Nom de l'école : École secondaire Saint-Henri

Porteur de projet : Olivier Barette-Laperrière, enseignant en éducation physique et à la santé

Ce projet s’adresse à toute l’école, mais plus particulièrement aux groupes d’accueil. Ayant accès au canal Lachine à proximité, nous voulons donner le goût aux élèves de sortir faire des activités extérieures, et ce, malgré le froid. Nous croyons aussi que les élèves auront une meilleure connaissance de leur quartier, un plus grand sentiment d’appartenance et adopteront un mode de vie sain et actif même en hiver. La première phase du projet est l’apprentissage des techniques de ski de fond et la découverte des pistes accessibles dans leur quartier pendant les cours d’éducation physique. Par la suite, un système de prêt d’équipement sera établi afin qu’ils puissent s’activer la fin de semaine. Le local d’entreposage sera construit par les élèves du programme de préparation au travail. Ce magasin permettrait aux élèves d’avoir un accès au matériel hors des heures de cours. L’objectif étant d’offrir une alternative positive d’activités la fin de semaine et après l’école. La deuxième phase serait le patin. Dans le quartier, les jeunes ont accès à une glace réfrigérée des Canadiens, à quelques patinoires extérieures et la Ville de Montréal planifie de développer un circuit sur le canal Lachine.

Nom de l'école : Cégep Marie-Victorin

Porteuse de projet : Renée Lemieux, conseillère à la vie étudiante

Ayant acquis une expérience dans l’organisation d’activités de plein air depuis près d’une vingtaine d’années, le Cégep Marie-Victorin souhaite répondre à un besoin de plus en plus exprimé par la communauté collégiale d’intégration d’activités de plein air de proximité, à même les cours d’éducation physique, ainsi que pour maximiser les occasions favorisant le contact des étudiants avec la nature. L’objectif principal est de faire profiter les membres de la communauté collégiale des bienfaits du contact avec la nature. Le Service des affaires étudiantes sera responsable de bonifier et mettre en valeur l’offre d’activités en plein air offertes par le biais de sa programmation. Cette offre d’activités touche à la fois l’offre d’activités d’éducation relative à l’environnement, de sorties de plein air et diverses activités physiques, sportives ou de détente qui se déroulent sur le campus extérieur. Les Services pédagogiques offriront des possibilités supplémentaires de tenir des cours à l’extérieur pour que les enseignant. e. s puissent innover dans leurs pratiques et dynamiser leurs contenus pédagogiques, et ce, en nature et en ayant recours à des équipements de plein air. Réunir les ressources des services aux affaires étudiantes et des services pédagogiques permettra de maximiser l’utilisation des équipements, des espaces et du matériel tout en permettant la mise en œuvre d’une seule et même vision, soit celle d’améliorer le bien-être de nos étudiant. e. s.

Cohorte 2020-2021

Découvrez les différentes initiatives activées par les écoles accompagnées de la cohorte 2020-2021 !

Nom de l'école : Beau-Séjour

Porteuses de projet : Gabrielle Paquette et Annie Beauvilliers

Une fois par semaine, deux groupes de 6e année se dirigent vers un parc situé à 2 km de l'école où, regroupés en équipes, les élèves auront l'occasion de participer à six activités différentes. D’une durée d’environ 40 minutes, autant en mathématiques, en arts, en français, en science ou en éducation physique, les élèves sont continuellement en action et apprennent de manière dynamique.

.

.

Nom de l'école : Jeanne-Mance

Porteuse de projet : Marie-Hélène Forest

Partenaire : Aréna Mont-Royal

L’école prévoit d’organiser plusieurs activités à l’extérieur. Elle mettra en place un total de 10 cours par groupe dont des cours de patinage et ballon-balai à l’aréna Mont-Royal et des cours de patinage au parc Lafontaine et au Lac-aux-Castors. Elle organisera également un minimum de trois sorties dont deux sorties de ski de fond à Montréal et une sortie au Domaine de la Forêt enchantée à Trois-Rivières. L’ensemble de ces activités sera offert aux élèves du 1er cycle et de l’accueil de l’école secondaire Jeanne-Mance.

.

.

Nom de l'école : Calixa-Lavallée

Porteuse : Lucille Buist

Partenaire : Centre des jeunes l'Escale

Objectif : Emmener les jeunes à apprécier les activités de plein air

Un groupe d’élèves davantage à risque de comportements délinquants bénéficie, par l’entremise du Centre des jeunes L’Escale, d’un programme américain (Leadership and Resilience Program) qui comprend des activités d’aventure et de plein air telles que la marche en montagne, le ski de fond, la randonnée en raquette, le canot, le rabaska, etc. En plus de ce groupe particulier, une proportion importante des élèves est issue d’une immigration récente pour qui la pratique des sports d’hiver et de plein air représente un nouveau défi. Plusieurs n’ont jamais eu la chance de découvrir les joies de l’hiver en profitant de vêtements adaptés à la saison.

.

.

Nom de l'école : Secondaire adapté à ta situation (SAS)

Porteur·euse·s : Christine Drolet, psychoéducatrice de l’école, ainsi que plusieurs enseignant·e·s et intervenant·e·s en éducation spécialisée

Objectif : Durant l’année scolaire 2020-21, développer l’autodétermination d’une classe de 15 étudiant·e·s via des activités de nature et d’aventure, des activités de gestion de projet, des activités psychoéducatives et des sessions d’évaluation/renforcement.

Par la participation des élèves à ce programme, cela leur permettra de vivre des occasions authentiques dans un contexte de vécu éducatif partagé. Ils seront initié·e·s à de nouvelles situations déstabilisantes dans un contexte de nature et d’aventure. Cela favorisera l’intégration et la généralisation des apprentissages académique, augmentera leur bien-être psychologique et social et développera leur estime, leur confiance en soi, leurs compétences sociales et plus encore !

.

.

Nom de l'école : Lanaudière

Porteur : Louis Laroche

Le premier volet consiste à mettre en pratique l’école à l'extérieur au moins une journée et demie par mois. Les parcs environnants seront mis à contribution. À la fin de l’année, les élèves profiteront d’un séjour en forêt de quatre jours afin de vivre des activités pédagogiques (principalement en français et en science/techno) dans un cadre enchanteur, en plus de réaliser des activités sportives en plein air. Le second volet du projet prend la forme d’un club de plein air parascolaire destiné aux élèves du 3e cycle primaire de notre école. L’objectif premier est de proposer une gamme d’activités autopropulsées permettant aux jeunes de s’initier à certaines activités en plus de découvrir des sites de pratiques locaux et régionaux. Au programme : rando, raquette, survie en forêt, patin sur glace, canot/kayak, corvée de nettoyage, spéléologie et plus encore.

.

.

Nom de l'école : Louis-Joseph Papineau

Porteur·euse·s : Geneviève Pagé, François Boivin, Danny Blais, Mathieu Milsé et Mathieu Fréchette

Objectif : Organiser une programmation annuelle de sorties en plein air qui serait concrète, fonctionnelle et pérenne pour l’ensemble des élèves de l’école

Les élèves pourront s’inscrire au club plein air Louis-Jo afin d'avoir accès à deux propositions d’activité en plein air : soit 4 sorties réparties sur l’année scolaire et/ou faire partie d’un groupe de 12 élèves qui pratiqueront le vélo, le ski de fond et le patin à glace à une fréquence d’une fois par semaine, pendant toute l’année scolaire.

.

.

Nom de l'école : Saint-Fabien

Porteur·euse·s : Jennifer Laperle et David Côté

Objectif : Enrichir les saines habitudes de vie en misant sur le plein air de proximité

Partenaire : Loisirs Saint-Fabien

Dès la maternelle et jusqu’à la 6e année, les enfants sont initiés à des activités de découverte extérieure selon les différentes saisons en utilisant les parcs environnants. Il y aura au moins une activité de randonnée par niveau avec une progression du niveau de difficulté. Plusieurs activités sportives d’hiver seront expérimentées comme la glisse, le ski de fond, le patin et la raquette. Il y aura aussi des activités de découverte dans le cadre du cours d’EPS pour favoriser le transport actif comme la trottinette et le vélo. La mise en place du système de prêt d’équipement, en partenariat avec Loisirs Saint-Fabien, sera poursuivie afin de rendre accessible du matériel de plein air aux enfants et parents de la communauté.

.

.

Nom de l'école : Marguerite-De Lajemmerais

Porteur : Christian Provost

Objectif : Offrir la possibilité aux élèves de vivre de nouvelles expériences éducatives dans un contexte d’activité physique

Par un décloisonnement offrant la découverte de la vie en nature tout en favorisant la coopération, le sens des responsabilités, la maitrise et le dépassement de soi, les élèves auront l’occasion de découvrir des nouvelles activités qui se vivent en plein air. Certaines activités seront multidisciplinaires (sciences, arts, géographie, histoire, etc.).

é

.

Nom de l'école : École Gabrielle-Roy

Porteur : Martin Duquette

Objectif : Initier les élèves à l’utilisation du vélo comme moyen de transport actif et comme source d’activité physique plaisante

Le projet vise à qualifier les élèves au déplacement à vélo de façon sécuritaire, en respect avec le Code de la route et à être plus autonome dans le quartier. Il permettra ainsi de promouvoir l’activité physique en plein air auprès des élèves grâce à des activités inclusives et diversifiées.

.

.

Nom de l'école : Monseigneur-Richard

Porteur : Vincent-Thomas Maher

L'école souhaite être un leader en matière d'enseignement du plein air urbain sur l'île de Montréal. Le projet vise à poursuivre le développement de trois profils Plein air urbain pour les 1er, 2e et 3e secondaire et deux options en Plein air urbain pour les 4e et 5e secondaire. Grâce à ces nouveaux volets, les élèves ont la chance de vivre des situations d’apprentissages en plein air dans les alentours de l’école, dans les quartiers avoisinant l’école, ailleurs sur l’île de Montréal et même en région. La banque de matériel de l'école s'agrandit tranquillement, ce qui permet d’expérimenter de nouveaux moyens d’action et de faire vivre de nouvelles expériences aux élèves.

.

.

Nom de l'école : Cégep du Vieux-Montréal

Porteurs : Pierre-Hugues Boucher et Stéphane Hétu

Le projet consiste à mettre sur pied un centre de prêt de matériel de plein air. Le matériel sera utilisé principalement pour la pratique libre d’activités hivernales (randonnée pédestre, raquette, etc.). Quand la situation le permettra, il sera aussi mis à disposition pour les cours d’éducation physique, ainsi que lors de sorties extérieures organisées par les départements, le Service aux étudiants ou le comité Plein air étudiant. Finalement, le Service aux étudiants, en collaboration avec le département de loisir, organisera des formations en secourisme en régions éloignées, ainsi que d’autres formations selon les demandes formulées par les étudiante·s.

.

.

Nom de l'école : Saint-Laurent

Porteur : Joël Baillargeon

La concentration plein air vise à donner aux élèves la piqûre de la pratique d’activités de plein air à Montréal et ses alentours, en plus de leur faire apprendre les rudiments de plusieurs activités, telles que la randonnée pédestre, le canot, le kayak, l’escalade, la survie et le ski de fond. Des activités de plein air ponctuelles pour les autres groupes de l’école seront également offertes.

.

.

Nom de l'école : Simone-Desjardins

Porteur : François Lavallée

Le projet se divise en trois volets : l’enseignement du plein air, l’enseignement en plein air et la migration vers une vision écologique et de développement durable. À l’aide de partenaires potentiels, tels que les cadets et la Ville de Montréal, des activités de plein air seront organisées au courant de l’année (ex. : camping hivernal). De plus, 20% des cours seront donnés à l’extérieur. Finalement, peu de familles issues de l’immigration pratiquent des activités en plein air, spécialement l’hiver. Ce projet a donc également pour but de les sensibiliser aux activités offertes dans leur communauté.

.

.

Nom de l'école : Le Vitrail (primaire)

Porteur·euse·s : Roger Robert, Anouska Therrien, Catherine Robin et Marie Noël

Offre d'activités écoresponsables à l’extérieur (transport vert, identification de la faune et de la flore et repérage d’œuvres d’art dans nos parcs environnants). Ces activités sont interdisciplinaires en langue, science, univers social et en arts plastiques. La préparation se fera en classe, puis la réalisation aura lieu à l’extérieur et enfin, un bilan des apprentissages sera fait au retour en classe. L’orientation avec boussole et la création de cartes des parcs visités sont aussi au programme. Le projet d’adresse à tous les niveaux du primaire de cette école alternative. Les activités planifiées auront lieu dans les parcs-nature en périphérie de Montréal ou les parcs nationaux, comme Oka, pour découvrir et pratiquer les différents moyens de transport (marche, trottinette, vélo, patin, ski de fond et raquette). Actuellement 90 % des cours d’éducation physique se font dehors et ils prévoient de faire des sorties interdisciplinaires (éducation physique - anglais) aux 3 semaines jusqu’à la fin de l’année en cours.

.

.

Projet multi-écoles
Soutenues, accompagnées et financées individuellement, toutes les écoles participantes prévoient la mise sur pied d’un centre de prêt de matériel hivernal mobile. Ce centre de prêt sera partagé entre cinq écoles de la commission scolaire Lester B. Pearson. Pour la première année de leur projet, ils se concentreront principalement sur le ski de fond. Ce projet visera à augmenter et améliorer la pratique du plein air avec les élèves par le biais de sorties organisées grâce au prêt de matériel.

Porteur de projet : Scott Taylor, commission scolaire Lester B. Pearson

Écoles participantes :

Children's World Academy
Porteuse de projet : Caroline McDougall

Dorset Elementary
Porteur de projet : Jeff Murray

Sherbrooke Academy Senior
Porteuse de projet : Linda Homsy

Allion Elementary School
Porteuse de projet : Kathryn Acton

St John Fisher Senior
Porteuse de projet : Cindy Mikromastoris

Cohorte 2019-2020

Découvrez les différentes initiatives activées par les écoles accompagnées de la cohorte 2019-2020 !

École : Lanaudière

Porteur de projet : Louis Laroche

Le projet consiste à mettre en place un programme de plein air comprenant une quinzaine de journées d’activités. Chacune de ces sorties sera une occasion pour les élèves de participer à des activités en plein air axées sur le sport ou la nature, tout en profitant des parcs urbains montréalais. Seront ciblées la découverte et la pratique d’activités comme la randonnée pédestre, la raquette, le canot, le kayak et même la spéléologie. De plus, une sortie de camping, combinée à un atelier de survie, sera proposée aux élèves.

.

.content area

École : Saint-Fabien

Porteur·euse·s de projet : Jennifer Laperle et David Côté

Partenaire : Loisirs Saint-Fabien

Le projet vise à faire découvrir le plein air de proximité au service de garde et aux élèves de l'école St-Fabien, ainsi qu'aux utilisateurs des Loisirs St-Fabien. Plusieurs disciplines reliées au plein air telles que la randonnée pédestre, le vélo, le ski de fond, la raquette à neige et le patin seront pratiquées. Les participantes et les participants pourront prendre part à ces activités lors de sorties encadrées par les enseignants en éducation physique et par Loisirs St-Fabien. L’objectif est de favoriser les saines habitudes de vie et d’inciter les élèves à utiliser les espaces verts qui les entourent. Finalement, la mise sur pied d’un centre de prêt de matériel sera disponible pour les élèves et leur famille afin qu’ils puissent poursuivre leurs activités de plein air au quotidien.

.

.

École : Gabrielle-Roy

Porteur de projet : Martin Duquette

Le projet vise à initier les élèves à l'utilisation du vélo comme moyen de transport actif et comme source d'activité physique plaisante. De plus, il permettra de qualifier les élèves à se déplacer à vélo de façon sécuritaire, en respect avec le code de la route et être plus automne dans leur quartier. Il permettra ainsi de promouvoir l’activité physique en plein air auprès des élèves grâce à des activités inclusives et diversifiées.

.

.

École : Cégep du Vieux-Montréal

Porteur de projet : Pierre-Hugues Boucher

Le projet consiste à la mise sur pied d’un centre de prêt de matériel de plein air. Le matériel sera utilisé prioritairement pour les cours d'éducation physique (randonnée pédestre, raquette, etc.), mais sera aussi mis à disposition lors de sorties extérieures organisées par les départements, le Service aux étudiants ou le comité Plein air étudiant. Finalement, le Service aux étudiants, en collaboration avec le département de loisir, organisera des formations en secourisme en régions éloignées, ainsi que d'autres formations à la demande des étudiant.e.s.

.

.

École : Louis-Joseph-Papineau

Porteur de projet : Mathieu Fréchette

Grâce à l’engagement de cinq enseignants et plus de 120 élèves, un tout nouveau club de plein air prendra forme à l’école Louis-Joseph Papineau. Quatre sorties de plein air sauront lieu à différents moments dans l’année. Seront également offerts des midis-formations pour l’apprentissage et la préparation des élèves aux sorties en plein air. Toutes ces initiatives visent à encourager la persévérance scolaire et à favoriser un sentiment d’appartenance envers l’école et le quartier.

.

.

École : Calixa-Lavallée

Porteuse de projet : Lucille Buist

Partenaire : Centre des jeunes l’Escale

MVP (Ma Vie en Premier) est un projet de prévention de la criminalité fondé sur l’approche LRP (Leadership and Resiliency Program) qui vise à augmenter les facteurs de protection des clientèles à risque des écoles Calixa-Lavallée et Amos sur le territoire de Montréal-Nord. Il est initié par le Centre des Jeunes l’Escale de Montréal-Nord en partenariat avec la Commission scolaire de la Pointe-de-l’Île. En place depuis 5 ans, MVP s’élabore autour de 3 volets : séances de groupe sur la résilience avec les participants, bénévolat dans la communauté et la participation à des activités d’aventure et de plein air. L’ensemble de ces activités permettront aux jeunes de procéder à une exploration personnelle et d’évoluer positivement dans la communauté.

.

.

École : Beau-Séjour

Porteuses de projet : Annie Beauvilliers et Gabrielle Paquette

À l’école Beau-Séjour, deux enseignantes de 6e année ont enseigné au parc Raimbault, les mercredis, en septembre et en octobre dernier. Différentes situations d’enseignement ont été créées afin que les élèves puissent apprendre en étant à l’extérieur. Ce nouveau projet plein air a pour but d’éveiller la curiosité des élèves, de les motiver et de leur faire découvrir les ressources du quartier, et ce, gratuitement. L’école Beau-Séjour a également un projet plein air pour le 3e cycle (SPE : Santé Plein Air Environnement) dans lequel les élèves font plusieurs activités sportives extérieures telles la course, le ski alpin, le patin et le vélo.

.

.

École : Hampstead

Porteur de projet : Michael Creamer

En plus d’offrir plusieurs sorties en plein air aux étudiant.e.s (camping, randonnée, ski, raquettes), le projet repose sur la mise en place d’un centre de prêt de matériel de plein air et l’augmentation de l’inventaire de matériel. L’objectif est d’offrir à la communauté scolaire la possibilité d'emprunter de l'équipement qui pourra être utilisé entre amis et en famille.

.

.

École : Monseigneur-Richard

Porteur de projet : Vincent-Thomas Maher

Le profil Everest s’adresse aux élèves énergiques et curieux qui désirent sortir des sentiers battus en s’initiant aux activités physiques en plein air urbain. En effet, durant leur cursus scolaire, les élèves pourront expérimenter une panoplie d’activités telle que la slackline, le curling, l’escalade, le cross-country, le soccer sur neige ou encore le spikeball, etc. De plus, le profil Everest offrira également la chance d’effectuer une sortie extérieure par cycle de neuf jours.

.

.

École : Saint-Laurent

Porteur de projet : Joël Baillargeon

La concentration plein air vise à donner aux élèves la piqûre de la pratique d’activités de plein air à Montréal et ses alentours, en plus de leur faire apprendre les rudiments de plusieurs activités tels que la randonnée pédestre, le canot, le kayak, l'escalade, la survie et le ski de fond et/ou. Des activités de plein air ponctuelles pour les autres groupes de l’écoles seront également offertes.